Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 20:30

IMG 1909

 

                                                         Marseille ma ville accélère

Marseille ma ville accélère, peut- on voir sur les panneaux d’affichage de la ville !    

 Marseille accélère, serait on rentré dans l’ère de la chrono-politique ?

Nous avons connu il y a quelques décennies l’émergence du fast-food avec son cortège de conséquences, l’obésité accrue, la perte du gout, la perte de repères gustatifs,  le leurre créé par les activateurs de glandes salivaires. L’uniformisation du gout et des esprits s’est installé par l’acharnement publicitaire.

Voici venue l’ère de la fast-policy , la politique qui se doit de prendre des décisions rapidement. Finis les temps des longs débats, finis les temps d’expertises contradictoires, dès que l’idée émerge dans l’esprit de l’homme politique, il faut qu’elle soit mise en pratique tout de suite : un stade couvert, une patinoire au pays du soleil, un tunnel  inondable, un tramway au-dessus d’un métro, une gestion privée d’un  bien public : l’eau …. Pourquoi en arriver là, est-ce par nécessité de synchronisation avec le monde financier ? Est-ce par peur de se faire voler l’idée par le clan opposé ? Est-ce le rythme médiatique effréné qui contraint  la célérité de la décision politique ? Faut- il réaliser ce que l’on doit faire avant même que la presse ait l’idée que cela puisse se faire? Nous constatons que le temps médiatique impose son rythme à la justice.  Le temps médiatique courbe de même le temps politique. Soulignons que le temps médiatique est sous influence directe du temps financier.  Vous avez 20 minutes pour lire toute l’actualité d’une journée, vous perdez forcement le gout de l’approfondissement, guidé entre le salé et le sucré d’un message pauvre en saveur. Vous êtes gavés, le forçage médiatique neutralise l’esprit critique, déstabilise une réflexion menée sur le long terme. Vous rentrez dans un monde où vous ne  saurez jamais  dimensionner les différentes échelles de temps décisionnelles.  C’est normal, vous êtes sous l’emprise de la ligne droite de l’accélération continue. Vous êtes devenu un esclave de la vitesse.  Cela s’exprime dans votre quotidien le plus banal, chercher à vous assoir sur un banc public, de prendre du temps. Le banc public, ligne de fracture dans ce mouvement en progression, disparait du paysage urbain. Il est interdit de ne pas accélérer, allons enfants accélérez ! Et ceux qui ne peuvent pas accélérer que vont-ils devenir ? Ce seront des laissés pour  compte comme ceux qui l’ont été avant eux avec la rupture numérique. La France lente remplacera la France d’en bas.  Toutes les dimensions de la vie de chacun, le plan, le volume, le temps, sa dérivée et l’entretemps  sont  sources de profits pour le monde financier qui impose son rythme par les speed média et la fast-policy.

Comment peut- on considérer l’immédiateté de la décision d’Angela Merckel de sortie du Nucléaire suite à l’accident de Fukushima ? Pourquoi le temps de la décision politique et le temps de son application sont- ils si rapprochés ? Ne serait-ce pas la volonté d’afficher la maitrise politique du temps pour ne pas le laisser s’accélérer dans la sphère des media d’outre Rhin ? Si tel en était la raison nous pourrions considérer que nous sommes bien rentrés  dans l’ère de la domination sans partage de la vitesse et de sa dérivée. Libéralisme, célérité, mondialité  auront bien remplacé  nos principes républicains de Liberté, Egalité et  Fraternité.

 Il faut résister  en créant des vacuoles de temps, des pauses dans la propagation des idéologies qui nous font perdre la perception de nos limites physiologiques.  Refusez les « speed média »  et les «burger  infos », creusez une information jusqu’en à atteindre la roche mère. Demandez –vous pourquoi ? Recréons de la durée économique, de la durée sociale, des infrastructures de l’utile et du nécessaire.

La France d’en bas, la France lente, la vérité s’est enfuie. Le monde financier en quête de célérité s’est annexé la réalité, au point de passer pour l’explication la plus rationnelle de tous vos comportements.  Voici les conséquences que rencontrent  une ville, une nation, un monde, contraints à aller de plus en plus vite.

 Matthews Cedric

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du mouvement republicain citoyen de Marseille
  • Le blog du mouvement republicain citoyen de Marseille
  • : actualité et commentaires du Mouvement Républicain et Citoyen de Marseille
  • Contact