Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 21:55

affiche1listelec

 

Les chiffres sont là, fin 2011, Marseille a connu une baisse de 28% d’inscriptions sur les listes électorales en comparaison de celles effectuées à la même période en 2006.  Dans certaines communes la baisse atteindrait les 50%. On  pourrait s’étonner qu’aucune campagne officielle d’affichage ou de spots télévisuels de rappel ou d’incitation n’ait eu lieu dans les derniers mois de l’année 2011.

Ce manque de mobilisation peut-il être uniquement incriminé au manque d’esprit citoyen, civique ou d’intérêt pour la chose publique ?  Cela pourrait-il présager d’une forte abstention pour les échéances électorales de 2012 ?   Celles et ceux, citoyens qui ont oublié de l’être, pensent peut être que tout se passe à présent à une autre échelle et que d’être citoyen fait partie d’une époque démocratique révolue, diluée dans la globalisation. Ils se trompent, Ils seront en retard sur le mouvement de contraction de la globalisation qui s’opère maintenant dans les esprits. Les  produisons, consommons français,  ont un écho favorable. Les frontières du territoire après avoir été sublimées reprennent une structure solide. La nation, la république, la démocratie reprennent leur sens et  le vote sa grandeur!

Comment  pourrait- on  se satisfaire de faire gagner les élections grâce à une abstention  et à une embellie des non-inscrits. Il faut voter massivement  pour montrer que  l’expression du  peuple français est encore vivante et qu’en aucun cas elle ne pourra s’évanouir dans une structure supra-étatique dirigée par les technocrates de la commission européenne.  

Il faut voter, oui mais il faut d’abord voter  pour un projet clair qui remette la république d’aplomb.

 Un  projet qui fixe un cap pour une monnaie moins chère, pour une stratégie de réindustrialisation , pour  une souveraineté populaire respectée, pour une Europe confédérale. Un projet qui s’oppose à la technocratie, à la coercition, à une répartition inégale entre le travail et le capital,  et au populisme d’extrême droite.

Voter, cela ne suffit pas, il faut aussi mobiliser. Le mouvement d’en bas doit émerger,  croitre et comme le courant d’un fleuve en crue, se déversant  en de barrages successifs,  il nettoiera les berges d’une république laissée à l’abandon.

Et après il ne faudra pas oublier de faire naitre de nouveaux citoyens. Il n’est pas nécessaire d’attendre une élection pour penser à s’inscrire sur les listes électorales, c’est un devoir citoyen que de l’être en tout instant.  Il faudra être tenace pour les inciter à s’inscrire sur les listes électorales. C’est en agissant ainsi, en faisant changer le paysage électoral, non soumis à du clientélisme, que l’offre et le paysage politique national et local muteront progressivement.

Le bulletin de vote et la mobilisation  donnent  le pouvoir aux citoyens de faire bouger les lignes.

 

Matthews Cédric pour le MRC Marseille  

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

emmanuel PALESI 17/02/2012 23:34

la voix du peuple, pendant un moment j'ai cru à un virage anarchiste et liberal :)

ps : référence historique ;)

Présentation

  • : Le blog du mouvement republicain citoyen de Marseille
  • Le blog du mouvement republicain citoyen de Marseille
  • : actualité et commentaires du Mouvement Républicain et Citoyen de Marseille
  • Contact