Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 17:50

les republicains contreattaquent

 

Cela fait déjà plusieurs mois maintenant que les idées de Jean-Pierre Chevènement semblent avoir retrouvé un écho dans l’actualité politique. Le temps politique est bien court depuis la BFMisation de la vie politique et c’est ainsi une nouvelle particulièrement salutaire que de voir les idées de Jean-Pierre Chevènement ressurgir, alors qu’il tient le même discours depuis 20 ans.

20 ans que Chevènement tient le même discours et 20 ans que lui et ses partisans font le pari de l’intelligence sur celui du va et vient médiatique, 20 ans que l’on essaye de construire un édifice programmatique cohérent et stable quand d’autres vont au gré du vent, surfant sur les écumes des actualités pour se conformer aux événements plutôt que composer avec eux. 

Ainsi, lors des grands événements ayant profondément fait changer notre République sur le fond, lors du traité de Maastricht en 1992, lors du débat sur le traité Constitutionnel Européen (TCE) en 2005 et plus récemment lors du vote du Traité sur la Stabilité la Coordination et la Gouvernance (TSCG), notre parti, le Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) a maintenu une cohérence absolue avec les analyses initiales qui ont été les nôtres, et ce, malgré un soutien quasi inconditionnel que ce soit de la part des classes politiques dirigeantes ou des médias nationaux à ces différents traités. Oui, le MRC a tenu bon lors de ces moments particulièrement importants car il se situe dans le débat d’idées et non dans la démagogie lâche dont usent d’autres pour imposer leurs idées au gré du peuple. L’on a ainsi vu M. Sarkozy, faire passer le TCE, main dans la main avec le Parti Socialiste et sous l’habile déguisement de son nom en « Traité de Lisbonne » en 2008 devant le parlement réuni à Versailles. Étrange conception de la souveraineté populaire pour des personnes qui se gaussent d’être des républicains et des démocrates à longueur de journée.

Nos idées ont toujours été celles de la République et c’est pour cela que le nom de notre parti n’est pas un simple sigle de qualité qui nous permettrait d’avoir pignon sur rue, mais un véritable logiciel politique. C’est en effet un terme bien trop galvaudé aujourd’hui que celui de républicain : tout le monde s’y réfère, ou utilise son antonyme pour jeter l’anathème sur n’importe quel adversaire politique. Cette idée pourtant, renvoie à un concept bien précis sur lequel s’est bâti notre république. La révolution française a en effet tiré son développement du formidable essor des idées des lumières, or ce que l’on appelle les lumières, ou en allemand « Auflklärung » c’est, comme l’expliquait Kant « la sortie de l’Homme de sa minorité […]. La minorité est l’incapacité d’employer son entendement sans être guidé par autrui. Cette immaturité lui est imputable non pas si le manque d’entendement mais la résolution et le courage d’y avoir recours sans la conduite d’un autre en est la cause. »

Ainsi, notre République Française se fonde, dès l’origine sur l’idée que le peuple est capable, de son propre entendement de prendre des décisions souverainement, sans qu’il y soit aidé par quiconque. C’est cela même que d’être républicain, c’est croire en l’entendement des humains et en leur capacité à apporter des réponses appropriées sans l’aide d’autrui, mais en s’appuyant sur son raisonnement propre. Il est alors étrange que de voir la grande majorité des hommes politiques se réclamer du républicanisme quand précisément dans leurs votes, il dessaisissent volontairement le parlement qui n’en a pas le droit de la souveraineté du peuple. Car notre Constitution, dans sa lettre n’accepte pas de la part du parlement qui détient la souveraineté populaire que celui ci s’en dé-saisisse. C’est ainsi, que même le vote du budget, marque s’il en est, d’un parlement qui suit la volonté populaire est désormais soumis à la surveillance de la Commission Européenne qui peut le retoquer à souhait.

Les idées du MRC sont donc non seulement constante, mais ne se payent pas de mot dès lors qu’il s’agit de la conception républicaine et démocratique de la France qui sont en jeux. 

 

Paul Zurkinden pour le MRC 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du mouvement republicain citoyen de Marseille
  • Le blog du mouvement republicain citoyen de Marseille
  • : actualité et commentaires du Mouvement Républicain et Citoyen de Marseille
  • Contact