Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 22:06

drapeau3

 

 

Le Mouvement républicain et citoyen (MRC) existe dans les bouches du Rhône depuis plus de trois décennies à travers ces déclinaisons temporelles

 

Socialisme et République et CERES comme courant au PS ; le Mouvement des citoyens (MDC), hors PS, avant de devenir le MRC d'aujourd'hui. Pour le mouvement et ses leaders charismatiques, la vie n'est donc pas un long fleuve tranquille (Jean-Pierre Chevènement, Jean Luc Laurent, Marie Françoise Bechtel, Ladislas Polski,Jean Louis Dieu...).

 

Jacqueline Durando élue à la communauté urbaine de Marseille, a suivi toutes ses étapes et est demeurée une fidèle parmi les fidèles du Chevènementisme. Comme d’autres élus locaux, Claude Michel, adjoint à la mairie de Vitrolles, Jean Marie Jaumard à la mairie de Miramas  et Marie Francoise Favre (ancienne élue à la mairie de Marseille et trésorière de notre mouvement)  et toutes celles et ceux qui ont eu à différents moments la responsabilité d’élus.

 

 D’autres ont rejoint plus tardivement le parti de Jean Pierre Chevènement,  parmi eux Cédric Matthews en 2006 suite référendum contre le traité de Lisbonne, qui est devenu depuis responsable du MRC à Marseille et  Pierre Bonnet en 2009. Tous deux ont été candidats aux législatives en 2012 sur des circonscriptions de Marseille. Suite au congrès national en décembre 2012, précédé du congrès fédéral des Bouches du Rhône, et de l’union régionale PACA,  Cédric Matthews a été nommé au secrétariat national du MRC. 

En 2013, en comptant sur nos élus et nos militants,  nous continuons d’ agir à toutes les échelles de responsabilités auxquelles nous avons accès, comme nous le faisons depuis de nombreuses années dans le département  des Bouches du Rhône et au conseil régional PACA où Ladislas Polski succédant a Jean Louis Dieu (conseiller régional et vice-président était alors notre président départemental MDC et MRC, aujourd’hui décédé) est notre représentant.  Nous avons un projet politique qui vient de loin et dont on nous reconnaît la constance  la rigueur, et la pleine analyse de l’actualité économique.  Nous nous sommes séparés du PS en 1992  sur des questions fondamentales du libéralisme économique, l'euro et la Constitution européenne. Nous sommes une gauche exigeante, républicaine et nous avons l’ambition de participer à  la boussole républicaine dans le cadre de la majorité présidentielle.  

 

En 2013 la stratégie du MRC est d’apporter un soutien au président de la République et à la majorité présidentielle.  Cela en gardant les yeux ouverts. Aujourd'hui, nous constatons que le social libéralisme qui marquait le parti socialiste peut évoluer dans le bons sens. Mais nous ne sommes  pas satisfaits de tout, et prenant patience nous donnons « du temps au temps » comme le disait François Mitterrand. Nous pensons que François Hollande est parti dans le bon sens, mais sans doute faut-il une volonté encore plus forte et plus déterminée pour réorienter l'Europe vers la croissance et revenir sur les  traités successifs qui ont oublié les peuples au bénéfice de la finance dérégulée. Nous voulons  constater  des évolutions intéressantes vers une  gauche volontariste. Pour nous la question sociale est fondamentale (avec ce qu’elle implique du point de vue de l’économie et de l’emploi).

 

En 2013, à Marseille et dans le département des Bouches du Rhône nous continuerons aussi à défendre le bien commun et la laïcité.  Par notre participation  et nos interventions à tout ce qui servira de base pour l’élaboration d’un programme de la gauche en vue  les élections municipales de 2014.  

  

 



Partager cet article

Repost 0

commentaires

patane 07/03/2013 17:48

je viens de prendre connaissance du descriptif politique de votre mouvement.Tous les éléments qui y figurent sont louables et obtiennent ma pleine adhésion. Je me permets à présent d'ajouter un
commentaire sur ce descriptif qui reste votre carte de visite et sur lequel apparaît, même de façon lointaine, à aucun moment la question de l'écologie. Ne pas oublier que si l'écologie est en
mauvaise santé, elle enterrera tous les autres sujets de société dans les préoccupations des Français. Or les menaces qui pèsent aujourd'hui sur la Planète n'autorisent aucun parti politique à ne
pas prendre ouvertement position sur les centrales nucléaires, les OGM...La République a besoin de l'Ecologie et pas l'inverse.

Présentation

  • : Le blog du mouvement republicain citoyen de Marseille
  • Le blog du mouvement republicain citoyen de Marseille
  • : actualité et commentaires du Mouvement Républicain et Citoyen de Marseille
  • Contact