Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 15:36

drapeau europ

 

         Au prochain plan de rigueur la gauche aura-t-elle son programme commun ?

Il est prévisible que nos dirigeants actuels soient confrontés  à un nouvel emballement des marchés financiers, les poussant à appliquer un prochain plan de rigueur national.  Il est probable qu’à ce moment la Chine propose son aide généreuse et désintéressée dans sa participation au fond de stabilité européen. La contrepartie la plus légitime demandée par la Chine, serait qu’on lui ouvre encore plus grande la porte européenne des importations. Si notre Président actuel avec ses homologues européens  entérinaient ce type d’accord, il tuerait politiquement l’idée de protectionnisme défendue  par Jean Pierre Chevènement et Arnaud Montebourg. Le faire à l’échelle européenne le scellerait dans une chape de béton armé.  François Hollande, ne pourrait alors ni défendre le concept subtil d’écluses aux frontières ni celui de démondialisation d’Arnaud Montebourg. Devrait-il alors remercier Nicolas Sarkozy, de rendre caduc une ligne programmatique gênante de l’aile gauche du PS et du Mouvement Républicain et Citoyen ?

Il serait regrettable que de tels accords puissent être utilisés par Nicolas Sarkozy pour rendre impossible la réalisation d’un programme commun de la Gauche. L’intérêt national serait abandonné au profit de syndicats d’intérêts et de choix partisans.  Il est à ce titre remarquable de voir comment l’accord de désaccord entre le PS et EELV au sujet de la filière nucléaire a été instrumentalisé par la droite pour affaiblir les liens entre les contractants.

L’arme suprême que Nicolas Sarkozy pourrait utiliser serait donc de rendre rapidement incompatible le probable programme commun de la Gauche avec la réorientation de la politique économique européenne. Cela sonnerait le glas de la démocratie française.

La Grèce a été  le Cheval de Troie introduit dans la forteresse Europe, pour la conquête de la belle Hélène, un marché de 500 millions d’âmes consommatrices. Le renversement du monde s’est opéré depuis un moment et nous percevons à présent les forces en présence.  Il est vraisemblable que la force économique de la Chine nous imposera sous peu son modèle social que nous atteindrons de force par palier successif  lors de  l’application de chaque nouveau plan de rigueur.

Certains  s’enorgueillissent que l’Europe s’est construite au fil des crises. Plus la crise serait grande et plus le bon fait dans une construction fédérale serait remarquable. Quelle logique implacable, qui peut justifier derechef la disparation des nations et la construction d’une Europe des « länder ».

Nous sommes à la convergence de choix politiques hasardeux dictés par l’ambition de réussites électorales nationales, de pressions financières internationales sans limite qui font disparaitre la notion de bien commun et de service public, de choix stratégiques opérés par l’Allemagne qui ont pour conséquence de fragiliser les industries françaises.

Autour de nous, les démocraties grecques, italiennes, espagnoles ont été vitrifiées par la technocratie maastrichtienne. A présent, La démocratie française pourrait disparaitre, il est légitime de se demander si  actuellement ce n’est pas cela le programme commun, celui d’une partie de la gauche et de la droite. Il est temps que les lignes bougent et que la gauche soit la Gauche.

 

 Matthews cedric pour le MRC Marseille

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Emmanuel PALESI 05/12/2011 10:44

L'accusation de la gauche envers le centre gauche de trahir le peuple au profit de la bourgeoisie est très ancienne et récurrente, il y a eu les socialistes bourgeois, socialistes fascistes,
social-traitre, social libéral en étant la dernière incarnation.
Les staliniens toujours fan de la novlangue et du néologisme jargonant appelé ça le "déviationnisme tendaciel social démocrate", c'est à dire que les partis de centre gauche ont tendance à
abandonner les intérêt des classes populaires au profit de la classe moyenne supérieure (et bourgeoise), cette tendance s'accentuant par le passage au gouvernement.
Cette tendance a amené les partis de la gauche radicale a souvent appliquer le "bonnet blanc et blanc bonnet", ce qui n'a eu comme seul résultat une domination des partis de droite, les seuls
moments ou cette théorie a été mise en sourdine ont été celle qui ont accompagné les plus grands progrès de la condition sociale des classes populaires, c'est à dire le bloc des gauches(1902), le
front populaire(1936), la libération(1944) , l'union de la gauche (1981).

En résumé je ne conteste pas que le Ps mène souvent une politique qui ressemble fortement à celle de la droite modérée, MAIS il y a toujours du mieux avec un gouvernement de gauche, alors que la
droite reste sur ses fondamentaux et n'amène jamais rien de bon.

Emmanuel PALESI 02/12/2011 17:51

.......
"A présent, La démocratie française pourrait disparaitre, il est légitime de se demander si actuellement ce n’est pas cela le programme commun, celui d’une partie de la gauche et de la droite. Il
est temps que les lignes bougent et que la gauche soit la Gauche."

Jacques DUCLOS sort de ce corps !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Présentation

  • : Le blog du mouvement republicain citoyen de Marseille
  • Le blog du mouvement republicain citoyen de Marseille
  • : actualité et commentaires du Mouvement Républicain et Citoyen de Marseille
  • Contact