Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 21:44

photonum

 

A Marseille, le maire a décidé de ne pas mettre en œuvre dès la rentrée, le nouvel aménagement des rythmes scolaires, désorganisant ainsi le rythme de travail des parents. Mais pourquoi fait-il cela ? Il avait annoncé depuis le début que cette réforme ferait augmenter les impôts locaux. En prenant en otage les parents et les enfants, il offre le choix aux Marseillais entre une augmentation d’impôts pour appliquer une décision mise en place par la gauche (encore la gauche qui fait augmenter les impôts !) et le chacun pour soi qui fait tout de même émerger une solidarité. En attendant une solution, on propose aux parents une garde d’enfants à 3 euros jour et par tête blonde. Ce qui pour une femme seule avec 2 enfants représente un budget mensuel de 100 euros. Toute femme seule ne peut pas se le permettre !

 Dans cette histoire, à Marseille, UMP comme PS sont les grands perdants politiques de cette réforme. Le premier pour avoir pris en otage les parents et les enfants afin de décrédibiliser l’action gouvernementale et le second pour être incapable de mettre en œuvre localement ce qu’il a décidé nationalement. Encore une fois, cet épisode malheureux montre que nos institutions sont bloquées.

Revenons sur cette réforme, et  demandons-nous si elle n’est pas d’inspiration européenne pour encore une fois se rapprocher du modèle allemand. Car l’Allemagne, c’est l’Europe aux yeux de certains de nos dirigeants actuels. Je me souviens dans ma jeunesse, l’école allemande où le temps périscolaire avait toute sa place. Je trouvais cela ludique et on avait l’impression d’être dans une bulle heureuse qui rapprochait des publicités de barres chocolatées Kinder. C’est ce substitut chocolaté et heureux que l'on voudrait nous imposer pour remplacer l'instruction ?

 A vouloir copier l’Allemagne sous toutes ses coutures car son économie d’apparence nous fait rêver, et donc se dire que l’intégralité de son modèle de fonctionnement est à copier, n’aboutit sur le terrain en France qu’à une seule chose, le désarroi et le mépris des partis de gouvernement et par rebond le mépris de nos institutions.

La France n’est-ce pas la France et justement la France ?

Pourquoi aurions-nous besoin d’un autre modèle ? 

 Les partis politiques majoritaires de fait et dans les esprits (le FN) qui sont devenus plus que jamais des syndicats d’intérêts, l’ont prise en otage et détruisent notre nation avec tous les outils disponibles: institutionnels, économiques, sociaux, éducatifs, commémoratifs.         

 Pour le salut de la France et de la République,  un gouvernement de salut public doit être constitué car il reste le seul moyen de remonter la pente.

 

Cédric Matthews pour le MRC de Marseille 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alain René BOURDELON 03/09/2014 09:30

Qu'entendre par gouvernement d'union nationale ? Je crains que les "reculées" du gvt actuel voulant s’aligner sur l'Allemagne et/ou l'UE ne permettent pas d’ouvrir un vrai débat sur notre
"indépendance" politique ce qui est déplorable.

Présentation

  • : Le blog du mouvement republicain citoyen de Marseille
  • Le blog du mouvement republicain citoyen de Marseille
  • : actualité et commentaires du Mouvement Républicain et Citoyen de Marseille
  • Contact